Top 7 Cafés mythiques au Maroc

Les cafés mythiques ne sont pas (que) l’apanage de Paris, Vienne ou Venise… Le Maroc a lui aussi son lot de cafés aux résonances littéraires et historiques. La preuve avec cette sélection de 7 cafés mythiques.

Le Gran Café de Paris (Tanger)

Murs imprégnés de fumée, siège en cuir rétro et serveurs au look anachroniques… Le Gran Café de Paris semble n’avoir pas bougé depuis les années 30 ! On imagine sans mal Mohamed Choukri, Jean Genet ou Paul Bowles y refaire le monde, enveloppés par les vapeurs d’alcool (le lieu en servait jadis !). La position géostratégique du Gran Café de Paris, à l’angle de la Place de France en fait l’endroit parfait pour paresser en regardant la vie passer. 

Le Gran Café de Paris à Tanger
Le Gran Café de Paris à Tanger

Le Café Hafa (Tanger)

Le café mythique tangérois par excellence ! Fondé en 1921, le café Hafa connut son heure de gloire lorsque le tout-Tanger de la littérature convergeait sur ses terrasses fleuries cascadant de façon spectaculaire sur la falaise. Si ses chaises dépareillées ne payent pas de mine, la vue incroyable sur la mer au bleu chagallien mérite bien d’y poser son postérieur. William Burroughs, Jack Kerouac, Allan Ginsberg et Mohamed Choukri (pour ne citer qu’eux) ont cédé la place aux étudiants et autres joueurs de cartes et de backgammon, aimantés par la douceur des embruns mêlés d'effluves de kif. Ici, aux premières loges des noces de la Méditerranée et de l’Atlantique, ils ont désormais tout le loisir de s’abandonner aux douces illusions du rêve. L'écrivain Paul Bowles (1910-1999) a écrit au sujet du Café Hafa ces quelques lignes qui n’ont pas pris une ride :

Je retourne par contre au café Hafa. C'est sur sa terrasse que je continue à rêver. Le temps a tout transformé sauf cet endroit. Secret et silencieux, le café Hafa est resté comme autrefois, magique. Génération après génération, c'est là que se retrouvent les joueurs d'échec, les poètes, les écrivains, les artistes. Et, installés sur les vieilles nattes de paille, ils s'abandonnent encore aux douces illusions du Kif.

(Extrait de La ville des mille et une lumières).

 

Le Café Hafa à Tanger
Le Café Hafa à Tanger

Café Baba (Tanger)

« Legendary cafe » « Famous in Medina » « The Best Cafe in Medina »… Les enseignes du café Baba jouent le suspense… À peine passé la porte de cet estaminet populaire perdu à mi-hauteur d’un escalier de la médina que les photos des célébrités qui ont fait la renommée du lieu sont dévoilées. Les Rolling Stones, Pati Smith, Koffi Annan, Keith Richard ou la reine de Suède trônent aux côtés des photos jaunies de Bob Marley ou du FC Barcelone. On apprend d’ailleurs que Sophie Jovillard nous a précédé. L’équipe de tournage d’Échappée Belles a bien flairé l’authenticité du spot resté dans son pur jus ! Rien ne semble avoir changé depuis le temps ou Mick Jagger venait humer les volutes de kif… Ni les sièges en croûte de cuir, ni les murs turquoise, ni les volutes de kif, ni même la vue sur le Palais Sidi Hosni ou la milliardaire Barbara Hutton accueillait, dit-on les plus belles soirées de la Dream City

Le café Baba à Tanger
Le café Baba à Tanger

Le P’tit Cerdan (Ex Brasserie Marcel Cerdan - Casablanca)

C’est l’histoire d’un champion qui s’est écrite sur les murs de cette brasserie, jadis propriété de la famille Cerdan. L’homme qui semait la terreur sur les rings du Maroc et du monde était ici au fait de son prestige et de sa gloire. Amis intimes, intellectuels, sportifs et journalistes venaient acclamer Marcel Cerdan, l’icône du ring, la légende casablancaise. Marinette Cerdan et les frères du boxeur ont géré l’établissement jusqu’en 1951. Après un sérieux lifting, la brasserie Marcel Cerdan est à nouveau digne de son nom… Elle a même fait des petits, ou plutôt des P’tits – les P’tits Cerdan - et ce, à travers l’agglomération casablancaise. L’adresse historique, lotie au cœur du quartier de Mers Sultan perpétue la mémoire du champion dont les photographies anciennes rhabillent les murs… À tel point qu’on croit y entendre la voix d’Edith Piaf appeler son défunt compagnon :

Mon Dieu, laissez-le-moi. Encore un peu, mon amoureux… .

Rick’s Café (Casablanca)

Un nom familier, un décor aux airs de déjà vu, un piano à queue, un mélodieux As time goes by… Les cinéphiles ont reconnu le mythique café de Rick Blaine du non moins mythique film Casablanca (Michael Curtiz - 1942). S’il n’est pas un café mythique à proprement parler, le Rick’s café est bien construit autour d’un mythe. Un mythe couronné par 3 oscars: meilleure réalisation, meilleur scénario, meilleur film de l’année… Excusez du peu ! La renaissance du lieu est due au projet un peu fou d’une ancienne diplomate américaine. Un certain 11 septembre 2001, Kathy Kriger, de son nom, décide de laisser tomber sa carrière pour recréer à l’identique le café-cabaret du film Casablanca. À ce détail près que le légendaire café avait lui-même été créé de toutes pièces… dans les studios d’Hollywood ! En 2004, le projet voit le jour grâce à la contribution de pas moins de 40 investisseurs du monde entier. Lové entre la médina et le port de Casablanca, le Rick’s café – qui fait aussi office de restaurant – entretient depuis le mythe d’un grand classique de l’histoire du 7ème Art… À tel point qu’on s’attend à voir surgir à tout moment le mythique couple Humphrey Bogart et Ingrid Bergman au travers de la lumière feutrée du patio…

Le Rick's Cafe à Casablanca
Le Rick's Cafe à Casablanca

Le Grand café de la Poste (Marrakech)

Ses murs vibrent au rythme des rencontres littéraires et culturelles qu’ils abritent. On dit qu’ils ont jadis assisté à des débats bouillonnants entre le peintre Jacques Majorelle et le Maréchal Lyautey. Ancien relais postal des années 20, le Grand Café de la Poste deviendra un temps le café Pacha, propriété du Pacha el Glaoui. Il rouvrit ses portes en 2005 après une fermeture de 12 ans. La déco au parti-pris des années 20 renoue avec l’esprit colonial. La carte, d’inspiration brasserie affiche un joli mélange de saveurs métissées.

Le Grand Café de la Poste à Marrakech
Le Grand Café de la Poste à Marrakech

Le Café Maure (Rabat)

C’est un lieu inspiré et inspirant perché sur la non moins inspirante Kasbah des Oudayas de Rabat ! Pas de souvenirs de personnalités emblématiques et célèbres ici… Plutôt des chroniques anonymes. Celles de toute une génération de familles et d’individus de Rabat et d’ailleurs qui ne jurent que par le bon vieux temps. Amoureux transis, lecteurs solitaires, chats faméliques et voyageurs de passage y assistent béats, aux rencontres des eaux du fleuve et de la mer. Le thé y a la saveur du temps retrouvé, les cornes de gazelles en sus. À vrai dire, l’instant se passe de commentaires…

Y aller
Le Gran Café de Paris : Place de France – Tanger.
Le Café Hafa : Quartier Marshan – Tanger.
Le Café Baba : 1 rue Sidi Hosni – Kasbah – Tanger.
Le P’tit Cerdan : 104, boulevard Rahal el Meskini - Casablanca.
Le Rick’s Café : 248, Boulevard Sour Jdid - Casablanca.
Le Grand Café de la Poste : Angle Boulevard El Mansour Eddahbi et Avenue Imam Malik – Guéliz – Marrakech.
Le Café Maure : Kasbah des Oudayas – Rabat. 

 © photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné, Rick's Café, Grand Café de la Poste