Ouarzazate et le Sud

Blog marox © Laurie Arnauné

 © Laurie Arnauné

Depuis Marrakech, on rallie Ouarzazate et le Sud par la belle route du Tizi-n-Tichka dont le col éponyme culmine à 2 260 m d’altitude. En chemin, le ksar d’Aït-Ben-Haddou surgit d’une verdoyante oasis. Hérissé de tours effilées et flanqué de murs épais, le village fortifié impressionne.
Quelques kilomètres plus loin, voici Ouarzazate, porte d’entrée du désert et chouchou du monde du cinéma. Depuis 1962 et le tournage de Lawrence d’Arabie, la région a prêté son cadre à de nombreuses superproductions. Une école de cinéma a même été ouverte.
Au-delà du barrage el-Mansour-Eddhabi, commencent l’oued Dadès et l’oued Drâa. Le long du premier, on découvre la vallée du Dadès, ponctuée de nombreuses oasis, dont Skoura et son incroyable palmeraie. Vient ensuite la vallée des Roses, toute entière dédiée à la culture de cette fleur, symbole d’hospitalité et de pureté, et qui embaume de fin avril à juin. Le long de l’oued Drâa, le vert bleuté de palmiers prodigues en dattes contraste avec l’ocre doré de ksour imprenables.