La maison de la photographie à Marrakech

C’est un petit musée privé bien planqué dans les méandres de la médina de Marrakech, là où trouver son chemin sans se faire guider par un habitant du coin relève d’un pari perdu d’avance… J’ai découvert la maison de la photographie un peu par hasard en 2014 au cours d’une expédition dans la ville ocre avec des amis de passage. Verdict ? Un endroit à ne surtout pas manquer lors d’un séjour à Marrakech : y’a pas photo !  

Voyage dans le Maroc d’antan

La maison de la photographie prend ses quartiers dans un ancien fondouk du XIXe siècle érigé à quelques pas de la Medersa Ben Youssef. Son histoire se confond avec celles de ces deux initiateurs : les collectionneurs Hamid Merganie et Patrick Manac’h qui ont eu l’idée géniale (et inédite jusqu’alors) de mettre en scène le patrimoine photographique du Maroc. Ouverte au public depuis 2009, la Maison de la photographie s’est depuis érigée au rang des incontournables de la ville ocre.

À peine poussée la porte de la Maison de la photographie que le voyageur se retrouve instantanément catapulté dans le Maroc d’antan… Images d’archives, paysages, portraits grands formats, scènes de la vie quotidienne, vues inédites, cartes postales et projections vidéo font (re)vivre le Maroc, des origines de la photographie jusqu’aux années 1950.

Affiche de l'expo "Maroc, terre de lumière" visible à la Maison de la photographie de Marrakech

La diversité marocaine dans l’objectif

La collection privée de la Maison de la photographie compte pas moins de 10 000 pièces parmi lesquelles des photographies anciennes, des plaques de verre et des cartes postales. Les fonds, constamment enrichis par des donations et des acquisitions, illustrent l’histoire, l’ethnologie, la sociologie, l’architecture mais aussi (et surtout !) la vie quotidienne de celles et de ceux qui font le Maroc. Berbères de l’Atlas, paysans marocains, juifs du Maroc, femmes en haïk, anonymes enturbannés, enfants, Caïds, sultans et esclaves représentent l’extraordinaire diversité du pays.

Les clichés signés Henri Regnault, Adolphe de Meyer, Marcelin Flandrin, Henri de la Martinière ou Nicolas Muller (pour ne citer qu’eux) se mêlent à ceux des photographes anonymes et voyageurs. On peut lire, non sans une vague d’émotion toute la fascination qu’exerçaient les sujets marocains sur les regards des photographes étrangers. Les expositions thématiques, qui s’enchaînent au rythme des trimestres apportent un regard vivant et sans cesse renouvelé sur la mémoire photographique du Maroc.

Une belle affiche d'expo "La Palmeraie" par la Maison de la photographie de Marrakech

L'écrin de la mémoire photographique du Maroc

Pour ne rien gâcher, l’espace muséal de la Maison de la photographie est des plus agréables. Dans les murs du riad, la clameur de la ville, en sourdine, fait résonner la voix des sujets photographiques un peu plus forte. L’œil esthète a tout le loisir de promener sa curiosité à travers la fraîcheur des petites salles de l’ancien fondouk qui courent autour du patio central baigné de lumière.

Autour du patio de la Maison de la photographie de Marrakech

Les tonalités chaudes des mosaïques, la végétation qui grimpe vers le ciel, les jeux de lumières, le chant des oiseaux, les subtils jeux de contrastes : tout concoure à sublimer les clichés en noir et blanc des photos qui semblent s’animer sous l’effet des couleurs. Si bien que la valeur ethnographique, historique et esthétique des clichés perce l’objectif. Quel meilleur écrin que cette demeure historique pour donner la parole à  la mémoire photographique du Maroc ?

Mention spéciale pour la terrasse, l’une des plus hautes de la ville ocre qui parachève la visite de la Maison de la photographique sur une belle note panoramique… et gourmande !

La vue du rooftop de la Maison de la photographie de Marrakech
Parce-qu'on ne se lasse pas de la vue sur les toits de la médina de Marrakech depuis de la terrasse de la maison de la photographie...

 

 

En savoir plus sur la Maison de la photographie
  • Adresse : 46, Rue Souk Ahal Fassi, kaat Ben Nahid, Marrakech
  • Horaires : tous les jours de 9 h 30 à 19 h.
  • Tarifs : Adulte : 40 MAD (env. 3,65 € en juin 2016). Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.
© photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Maison de la photographie, Maison de la photographie, Maison de la photographie, Laurie Arnauné, Laurie Arnauné