La medersa Ben Youssef

C’est un joyau d’architecture arabo-andalouse, serti au cœur de la médina de Marrakech. Haut lieu de savoir pendant plus de 4 siècles, cette sorte de Cité U à la mode islamique témoigne comme nulle autre de la magnificence de l’art arabo-andalou. Visite en mots et en images.

Histoire

Il faut imaginer la medersa Ben Youssef à son âge d’or… Lorsque sa renommée dépassait les frontières du Royaume et que ses murs aimantaient 900 étudiants assoiffés de connaissances et de savoir… Fondée au XIVe siècle par le sultan mérinide Abou El Hassan, la medersa Ben Youssef fut entièrement reconstruite au XVIe siècle sous les ordres du sultan sâadien Abdellah Al Ghalib. Celle qui n’était qu’une modeste école de théologie allait devenir un haut-lieu d’étude et de prière. On peut d’ailleurs lire ces quelques mots, à l’entrée de la medersa :

 "J'ai été édifié pour la science et la prière par le prince des croyants, le descendant du sceau des prophètes Abdellah, le glorieux des créatures. Prie pour lui, ô toi qui franchis ma porte, afin que ses espérances les plus hautes soient réalisées."

Zoom sur les murs de la médersa Ben Youssef
Zoom sur les murs de la medersa Ben Youssef

La medersa Ben Youssef tire son nom de la mosquée voisine qui dispensait jadis les cours aux étudiants. Ils venaient des contrées voisines assouvir leur connaissance en théologie, en mathématiques, en astronomie ou en médecine. La medersa Ben Youssef dispensait aussi des cours, mais elle faisait surtout officie de résidence universitaire... Une cité U à la mode islamique en quelque sorte !

Les chambres perchées à l’étage témoignent de la vie étudiante de l’époque. Avec une superficie maximale de 9m², elles pouvaient, dit-on, accueillir jusqu’à 4 étudiants… De quoi clouer le bec aux étudiants du XXIe siècle. Le dénuement monacal de ces cellules contraste avec la richesse et le raffinement du patio et des salles de prières… Quoi de plus exaltant qu’un décor ciselé à la perfection pour embrasser la parole de Dieu ?

Frises calligraphiées de la médersa Ben Youssef
Frises calligraphiées de la medersa Ben Youssef

Visite "Dar d’art" de la medersa Ben Youssef

Lorsque l'on foule le patio central dallé de marbres blancs, on est d’emblée pétrifié par l’émotion… Comme si ce décor de pierre avait été réalisé sans nul autre but que d’éveiller nos sens un à un. La beauté est partout. Dans les panneaux de zelliges en faïences vertes, bleues et rouges. Dans la structure de la cour centrale ouverte sur le ciel qu’elle paraît épouser. Dans les rayons du soleil caressant la pierre ciselée de motifs à la géométrie parfaite. Au centre de la cour, le bassin à ablutions reflète les fragments des ornements et du ciel qui jouent les kaléidoscopes.

Les quatre matériaux : zelliges, marbres, stucs et bois de cèdre se partagent l’habillement intérieur de la medersa qui s’accroche au moindre centimètre carré. Les zelliges polychromes colorent les jambages. Les marbres courent sur les colonnes qui supportent la coupole de la salle des prières. Les stucs habillent les panneaux de murs s’élevant au-dessus des galeries déambulatoires. Les bois de cèdres, enfin, s’accrochent aux vestibules, aux linteaux, aux portes et aux portiques. Le portail protégeant la salle de prière laisse pantois d’admiration. Il est considéré comme le plus beau spécimen de portail sculpté du Royaume.

Le patio central de la médersa Ben Youssef
Le patio central de la medersa Ben Youssef

Into the labyrinth

Vous pensiez avoir laissé le labyrinthe de la Médina de Marrakech derrière vous en vous engouffrant dans la medersa Ben Youssef ? Il vous rattrape dans les cellules de l’ancienne école coranique… Dispersées du rez-de-chaussée au premier étage, les 132 chambres d’étudiants sont égrainées le long d’étroits couloirs entrecoupés de cours. Les balustrades ciselées des sept patios intérieurs forment de jolis puits de lumière de part et d’autres des couloirs et des chambres où, vous l’aurez compris, on se perd un peu…

Les chambrettes n'ont rien à envier aux studettes parisiennes… Les étudiants avaient, dit-on, à peine la place de dérouleur leur natte dans leurs cellules couvertes de plâtre nu. Les plus chanceux (ou les plus privilégiés ?) s’offraient le luxe d’une vue plongeante sur la cour centrale baignée de lumière. On tente inlassablement d’imaginer l’ambiance qui régnait jadis en ces lieux… Puis, étourdis par tant de raffinement, de beauté, d’équilibre, d’harmonie et de justesse, on se délecte simplement de la quiétude du lieu...

Infos pratiques 
Adresse : Place Ben Youssef. Médina de Marrakech.
Tarif adulte : 50 Dhs.
Tarif pass : 60 Dhs.
Le pass donne accès à la medersa Ben Youssef, à la Koubba Almoravide (en face) et au palais M’Nebhi qui abrite le Musée de Marrakech (à quelques pas de là).
Ouvert tous les jours de 09h à 18h (19h d’avril à septembre)
Fermé le 1er mai et lors des fêtes religieuses. 

 © photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné