La Tour Hassan se dévoile

Emblème de la capitale du royaume chérifien, la Tour Hassan devait incarner la plus grande mosquée du monde musulman. Réveillée de longues années de restauration, cette œuvre d’art inachevée du temps des Almohades, s’est dévêtue de ses échafaudages pour dévoiler ses plus beaux ornements. L’occasion de faire un tour, sur son esplanade, perchée sur les rives du fleuve Bou Regreg à Rabat.  

Il était une fois la Tour Hassan

On ignore d’où vient son nom « Hassan » et qui en est l’auteur… Même si l’ombre d’un certain Ahmed Ben Baso (le concepteur de la Giralda de Séville), plane sur les hypothèses des historiens… C’est vrai qu’elle ressemble étrangement à sa sœur andalouse la tour Hassan !

Les deux tours évoquent elles-mêmes une troisième tour : la Koutoubia de Marrakech. Comme leur sœur aînée, les deux tours présentent une décoration austère et aboutie directement héritée de l’art des Almohades. À ce détail près que si la Koutoubia culmine à 77 mètres (contre 104,1 mètres pour la Giralda), la Tour Hassan elle ne s’élève qu’à 44,3 mètres au-dessus du sol… Et pour cause, la cadette Almohade est restée inachevée…

Érigée en 1196, sous l’impulsion du calife Almohade Yacoub el Mansour, la Tour Hassan n’est que l’esquisse de ce qu’elle devait être. Le souverain Almohade, grand bâtisseur en son temps, projetait de faire de Rabat sa capitale. Pour accompagner ses ambitions impériales, il fit bâtir une mosquée qu’il voulait la plus grande du monde musulman après celle de Samarra (Iraq). Mais le calife décéda en 1199, à peine 3 ans après le début des travaux. L’édifice qui comptait un minaret inachevé, 14 portes et près de 300 colonnes fut abandonné et pillé par les successeurs du souverain. En 1755, le tremblement de terre de Lisbonne secoua Rabat entraînant avec lui les colonnes dont les vestiges s’élèvent aujourd’hui à ciel ouvert sur l'esplanade de la Tour Hassan.

Sur l'esplanade de la Tour Hassan
Sur l'esplanade de la Tour Hassan

Un nouvel habillage pour la dame de pierre

Les soubassements grandioses de la tour Hassan révèlent l’envergure du rêve de pierre voulu par Yacoub el Mansour.

La tour Hassan, d’abord, est monumentale. En témoignent ses dimensions : 44 mètres de hauteur, 16,2 mètres de côtés et 2,5 mètres d’épaisseur de murs… Pas mal pour une « demi-tour » !

Réhabilitée de mars 2015 à juin 2016, la dame de pierre dévoile aujourd'hui son plus bel habillage. Éclairage, mise en valeur du site et rénovation méticuleuse des façades ornées d’entrelacs sculptés lui ont permis de faire peau neuve. Un lifting de 18 millions de dirhams pour celle qui subit de plein fouet les brises de l’océan tout proche. À l’intérieur, une pente douce et large mène au sommet, désormais ouvert au public. Elle aurait été conçue de telle sorte afin d’être gravie par un homme à cheval.

En contrebas du site, classé au patrimoine de l’UNESCO depuis 2012, l’esplanade de la Tour Hassan déroule ce qui ressemble à un immense jeu de dame. L’endroit est, avec les jardins suspendus jouxtant la tour, le lieu de promenade incontournable des habitants du quartier. Les colonnes, aux faux airs de Buren, rappellent les nefs de la salle hypostyle des prières voulue en son temps par Yacoub El Mansour. Les chevaux de la garde royale, remarquablement figés au pied des murs de pisé nous rappellent que le père de l’indépendance du Maroc repose à deux pas de là…

Vue sur la Tour Hassan depuis le Mausolée Mohammed V
Vue sur la Tour Hassan depuis le Mausolée Mohammed V

Tout un symbole !

Preuve que le monument est un symbole ? Le roi Mohammed V (1909 – 1961), de retour d’exil en 1956 dirigea la première prière du vendredi de l’après-indépendance ici, sur l’esplanade de la tour. C’est donc tout naturellement ici, au bout de l’esplanade, dans le Mausolée Royal dit « Mausolée Mohammed V » que repose le souverain avec ses fils le prince Moulay Abdallah (1935 -1983) et le roi Hassan II (1929 - 1999).

  • Infos pratiques

  • Ouvert de 08h00 au coucher du soleil.
  • Entrée libre.
© photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné
  • yakmaroc

    Trouvez facilement des agences touristiques, hôtels, riad… du Maroc sur notre annuaire gratuitement
    http://yakmaroc.com/