Le Maroc, pays du soleil couchant

Dans cet article on décrypte la périphrase « Le Maroc, pays du soleil couchant », leçon d’étymologie arabe à l’appui. Et on en profite pour attraper au vol quelques instantanés de lumières… de l’Ouest !

Un peu d’étymologie arabe

Dans le vocable arabe, le Maroc s’appelle « al Maghrib » qui signifie le « couchant », ce lieu occidental où le soleil tire quotidiennement sa révérence pour plonger dans les eaux de l’océan Atlantique. Le mot « Maghrib » vient de la racine arabe « Gharb » qui désigne l’Ouest. Il fait référence à la position géographique de son territoire vu depuis le centre du califat islamique de l’époque situé au Proche-Orient.

Maghrib, Maghreb ? Ces deux mots sont similaires dans la langue arabe. Pour bien les distinguer on parle aussi de « Maghrib el Aqsa » (Extrême occident – le nom historique du Maroc) pour désigner le Maroc tandis que « Maghrib el Arabi » (Occident arabe) fait référence à la zone géographique située à l’ouest du monde dit arabe. Ainsi « Maghreb el Arabi » correspond à la définition de l’appellation « Maghreb » que l’on utilise ordinairement dans la langue française. Si celle-ci fait traditionnellement référence au Maroc, à l’Algérie et à la Tunisie, la notion de Grand Maghreb englobe, outre ces pays la Libye et la Mauritanie.

Du Machrek (Levant) au Maghreb (Couchant)

On oppose le Maghreb au Machrek (ou Machreq). Le Machrek (Machreq) désigne le Levant, l’Orient du Monde arabe, qui s’étend grosso modo du Liban à l’Irak en passant par la Syrie et la Palestine. Le mot Machrek (Machreq) vient de « Sharq » qui signifie « Est » en arabe. L’Est vous l’aurez compris où le soleil se lève, par opposition à l’Ouest où il se couche…

Un occident extrême et insulaire…

Les premiers conquérants musulmans appelaient cette région du monde Jazirat al Maghrib qui signifie l’île du couchant, l’île de l’Occident ou l’île de l’Ouest. En effet, ces terres, loties tout à l’ouest du continent africain leur apparurent comme isolées du reste du monde par la mer, les montagnes et le désert. Une sorte de « Far West » peuplé de mythes et de légendes antiques, berbères et atlantes…

Tamazgha – La terre des hommes libres

Certains berbères contestent l’appellation de "Maghrib" ou "Maghreb" leur préférant le terme de Tamazgha qui signifie "La Terre des hommes libres" en langue berbère…

Le Maroc doit à cette nature géographique « insulaire » et à son pluralisme culturel une place bien à part dans les pays dits « du monde arabe ». Ce « pays détaché de tout autre pays » ainsi que le décrivit l'historien et philosophe Ibn Khaldoun est aujourd'hui le fruit d’un métissage de cultures berbères, arabes, sahariennes, musulmanes, juives, africaines et européennes.

Est-ce un hasard si le mot « Gharib » (Al Gharaba), un mot très proche de l’étymologie de Maghreb désigne ce qui étrange, bizarre et/ou venu d’ailleurs (à l’Ouest serait-on tenté de dire) ? Je ne saurais dire… Une chose est sûre le Maroc, doit (aussi) sa beauté à ce caractère pluriel, unique et singulier qui est le sien.

Et en parlant de beauté, il est temps d'observer l’astre solaire tirer sa révérence derrière l’horizon du grand ouest... Ouvrez bien grand vos mirettes : place au coucher du soleil !

"Le Maroc, pays du soleil couchant"... Illustration en image sur la plage de Skhirate, non loin de Rabat, inondée par un beau coucher de soleil d'hiver. Il est 19h27.
Coucher de soleil d'hiver sur la plage de Skhirate - Acte I - 19h27
Soleil couchant sur la plage de Skhirate - Acte II - 19h28
Coucher du soleil sur la plage de Skhirate - Acte III - 19h29
Coucher du soleil sur la plage de Skhirate - Acte IV - Place au crépuscule et clap de fin - 19h31
© photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné