Les falaises de Legzira

C’est un joyau de plage bien planqué dans la province de Sidi Ifni. Pour la rejoindre il faut s’aventurer sur les routes du sud d’Agadir, là où les rubans de sables fins étendus à l’infini annoncent déjà le grand Sud et ses immensités désertiques. Bienvenue à Legzira beach !

Une route côtière qui coure le long de l’océan

À 150 km au sud d’Agadir, la route côtière menant d’Aglou-plage à Sidi Ifni longe un littoral sauvage où la mer a toujours le dernier mot. Le rivage, aussi désertique que les plages qui le bordent, court à l’ombre des collines douces, égrainées de plantes grasses et de cactus. Hormis quelques pêcheurs, surfeurs, et autres amateurs de vols libres qui célèbrent déjà la danse d’Éole, le rétroviseur affiche les images insolites d’une route marocaine vide de circulation et de fréquentation. On ne sait pas très bien dire si c’est le vent, le soleil, les mouettes volubiles ou l’ambiance de bout du monde qui nous inonde d’un sentiment intense de sérénité. Peut-être est-ce tout cela à la fois… À une dizaine de kilomètres de Sidi Ifni, un panneau signale discrètement la plage de Legzira, plantée face aux îles de Gzira. Il faut alors suivre une piste qui s’enfonce de manière abrupte vers les falaises. Au terme de celles-ci une poignée d’auberges touristiques semble concourir avec les cabanes de pêcheurs au titre de la plus belle loge sur le spectacle de la grande bleue. Le regard peine à se détacher de l’horizon déployé à l’infini. Un escalier descend vers la plage, là où vos pas vous mènent naturellement.

A Legzira... Sur la plage... sous la falaise.
A Legzira... Sur la plage... sous la falaise.

Des arches naturelles sculptées par les éléments

La plage de Legzira étale ses 8 kilomètres de sable doré au pied de falaises vertigineuses oscillant du rouge à l’ocre. Partout  les éléments s’expriment à gorge déployée. Le vent mène la danse, parfaitement accordé au ressac des vagues qui vont et qui viennent dans un mouvement perpétuel, entraînant avec elles les galets aux multiples couleurs et formes, polis par les flux et les reflux des marées. À peine commence-t-on à emplir ses poumons d’air iodé que des arches au graphisme surréaliste s’imprègnent dans la rétine. Les œuvres sont signées de Dame Nature mais le temps l’y a sans doute aidée. Si la marée le permet, parcourez la plage au gré de ses arches naturelles. Puis entre deux baignades, offrez-vous une vue panoramique du site depuis les hauteurs des falaises. Vous comprenez à présent pourquoi la plage de Legzira est régulièrement classée dans les palmarès des plus belles falaises, des plus belles plages ou des plus beaux paysages naturels marocains ?

Deux arches naturelles de Legzira
Fenêtre sur arche sur la plage de Legzira
© photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné