Les Terres d’Amanar

Loin des excentricités hôtelières de Marrakech, il est un lieu unique, planté sur les premiers contreforts du Haut Atlas. Terres d’Amanar est bien plus qu’une simple structure d’hébergement. Terre promise des éco-aventuriers, il lance un appel aux voyageurs épris de valeurs essentielles et authentiques. Prenez une bouffée d’oxygène, voilà les Terres d’Amanar !

Réserve naturelle d’énergie

40 minutes de route suffisent à rejoindre les Terres d’Amanar depuis Marrakech. 40 minutes, c’est peu... comparé au dépaysement qui attend le voyageur ici. La route d’Asni qui mène au domaine a pour fil rouge la couleur ocre, celle des palais et des murailles de Marrakech qui s’étendent jusqu’au pied des collines, celle des maisons qui se confondent avec la terre. Puis, quelques kilomètres après le village de Tahanaoute, une piste s’enfonce dans les terres pour nous emmener à l’orée du Parc national du Toubkal, sur un plateau perché à 1 200 mètres d’altitude. La vue détonne, la piste secoue… 3 km plus tard, nous y voilà ! Les Terres d’Amanar nous ouvrent les portes de leur domaine de 120 hectares.

Les Terres d'Amanar, cernées par les contreforts de l'Atlas
Les Terres d'Amanar, cernées par les contreforts de l'Atlas

Mes premières impressions ? #Immensité #AirPur #Paysage. Aimantés par la chaîne de montagne qui se dresse devant nous, nous ne tardons pas à diriger nos pas vers les hauteurs du domaine. Autour de nous ? Les cimes de l’Oukaïmeden recouvertes de neiges fraîches, des canyons profonds et saillants teintés de rouge et d’ocre et des villages berbères fondus dans la végétation. « Réserve Naturelle d’énergie » précise le tract de présentation à l’entrée du site. La formulation est juste !

Les Terres d’Amanar : l’histoire d’un homme

Dans une autre vie Jean-Martin Herbecq était co-fondateur de Public Système, célèbre agence événementielle de communication de la place de Paris. En 2001, l'homme pressé, à la tête d’une entreprise cotée en bourse de 220 employés décide de tout quitter pour… donner du sens à sa vie ! « J'avais 40 ans, la crise du milieu de vie... Je n'étais plus en phase avec mes copains, trop intéressés par le chiffre. Alors j'ai vendu, plutôt mal, mes actions. Et je suis parti. ». Puis un jour, alors qu’il sillonnait la vallée d’Imlil à moto, le breton eut une vision – vision d’un lieu à fort contenu de nature et de culture… « Je vois ce terrain en bas de l'Atlas et, dans ma tête, j'ai imaginé ce que je voulais en faire. ». Le concept des Terres d'Amanar était né ! Le développement durable ? Il s’en défend. « Le développement durable, ça ne veut pas dire grand-chose. Pour moi, il s’agit tout simplement d'un développement de bon sens ! ».... À méditer !

Domaine multi-activités

Une réserve naturelle d’énergie, c’est bien gentil me direz-vous, mais on y fait quoi aux Terres d’Amanar ? Eh bien le plein d’énergie justement ! Pas en dansant la zumba au bord de la piscine de l’hôtel-club… mais en se déplaçant d’arbre en ponts suspendus, de tyrolienne en pont de singe et de passerelle aérienne en Berber Jone’s. Et oui, dans ce village-vacances pas comme les autres, les GO sont remplacés par une équipe d’animateurs professionnels, sportifs et dévoués à vous prodiguer les meilleurs conseils pour éprouver vos sensations de vertige. Accroché au câble par un système de mousquetons et de poulies, le voyageur (intrépide !) a tout le loisir de jouer les Tarzans en se laissant glisser sur la plus longue tyrolienne d’Afrique (430 mètres) ou de défier sa peur du vide au-dessus du pont aérien, suspendu entre terre et ciel. Le défi ici ?  Traverser la passerelle branlante sans regarder le fond du canyon… Frissons garantis !

Tyrolienne aux Terres d'Amanar
La tyrolienne

Pas la peine pour autant de s’appeler Indiana Jones pour jouer les aventuriers aux Terres d’Amanar. Parcours d'accrobranche, tir à l’arc, balades en VTT, randonnées à cheval, escalade et trekking s’adressent au sportif d’un jour comme aux sportifs de toujours ! On a même pensé au parcours vert, bleu ou jaune pour les aventuriers junior, aux ateliers d’artisanat (poterie, tissage, zellige…) pour les artistes en herbe et aux cours de cuisine pour les gourmands. Une aire de jeux (toboggans, cabanes, mini-tyroliennes…) est dessinée pour les plus petits… A croire que le domaine a été dessiné par un enfant pour les enfants (petits et grands !).

Balade équestre aux Terres d'Amanar
Balade équestre

En parlant de grands enfants, un panel d’activités team-building complète l’offre des Terres d’Amanar. Course d’orientation avec énigme, olympiades berbères, polo à dos d’âne ou lancer d’anneaux : si avec tout ça, les troupes ne sont pas (re)motivées, je ne comprends plus.

Envie de buller après le sport (ou de buller tout court) ? Il ne vous reste plus qu’à choisir votre emplacement. Au bord de la piscine du Tintar ?  Au bord de la piscine des lodges ? Sur un transat face au cimes de l’Atlas ? Ou sous la voûte céleste au coin d’un feu de camp ? Le choix est cornélien.

Buller face à l'Atlas... le bonheur !
Buller face à l'Atlas... le bonheur !

Tourisme durable et responsable

En plus d’offrir un terrain de jeu frais, énergisant et vivifiant, le domaine des Terres d’Amanar peut s’enorgueillir d’être un élève modèle en matière de Tourisme durable et responsable. Ici, les eaux usées sont traitées de matières naturelles via des bassins phytosanitaires. L’eau chaude des salles de bains est alimentée par des panneaux solaires et les déchets sont recyclés par un système de compost et de tri sélectif.

Toujours dans un souci de respect de la nature, le domaine défend valeurs éthiques essentielles. Construction en pisé, décoration réalisée avec les matériaux de la région et approvisionnement chez les fournisseurs et coopératives locales (fruits, légumes, produits artisanaux etc.) s’inscrivent dans l’approche environnementale et responsable revendiquée par les Terres d’Amanar.

Le parti-pris déco des Terres d'Amanar
Le parti-pris déco des Terres d'Amanar

En employant les gens des douars environnants, le domaine, positionné comme une véritable destination à part entière, fait vivre pas moins de 150 familles, limitant au passage les effets pernicieux engendrés par l’exode rural. Ses actions, récompensées par les Trophées du Tourisme Responsable (2009) et le label Clé-Verte (2011) sont encouragées par un programme continu de formation du personnel ainsi que par un plan de communication in-situ visant à sensibiliser la clientèle.

Cerise sur la corne de gazelle, l’expérience permet, outre la dimension sportive et naturelle, une immersion dans la culture locale berbère. Visites chez l’habitant, ateliers artisanaux et randonnées participent en effet à enrichir le produit par une approche humaine, garante de la réussite et de l’aboutissement du concept Terres d’Amanar. Une fierté touristique dont le Maroc peut être fier !

Immersion dans la culture berbère aux Terres d'Amanar
Immersion dans la culture berbère

Hébergement & restauration

Pour un éco-dodo aux Terres d’Amanar, 3 villages et 3 options se dessinent :

1/ En lodge de une ou deux chambres avec salon, terrasse et salle de bain privée.
2/ En tente-lodge semi-dur de une à 4 personnes avec salle de bain commune.
3/ En espace bivouac sous tentes khaïma en poil de chameaux avec salle de bain commune.

La piscine jouxtant les lodges des Terres d'Amanar
La piscine jouxtant les lodges des Terres d'Amanar

En tout lieu, la déco, réalisée avec les artisans du cru : ébénistes, maroquiniers et ferronniers de la région fait la part-belle aux matériaux locaux. La prédominance des bois bruts, de la terre crue (pisé), du tadelakt et des tissus berbères rehaussés de tonalités ocre et beige crée un joli effet "sobriété naturelle".

Même alchimie du côté des restaurants « Tintar » et « La Ferme ». Terrasse panoramique et soirées autour du feu de camp corroborent une nourriture marocaine généreuse et fraîche. Mention spéciale pour le pain berbère tafarnout, saisi dans les fours en terre cuite par les femmes du village… Un régal qui se passe de tout commentaire !

  • Infos pratiques
  • Depuis Marrakech : 37 km (40 minutes de route environ).
  • Le Domaine de Terres d’Amanar se trouve sur la route d’Asni, à proximité du village de Tahanaoute.
  • Découvrir Marrakech et le Haut-Atlas lors d'un séjour aux Terres d'Amanar
© photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné, Terres d'Amanar, Terres d'Amanar, Laurie Arnauné, Terres d'Amanar, Terres d'Amanar