Le Maroc de l’UNESCO

Zoom sur ce patrimoine qui dépasse les frontières du Maroc pour toucher aux valeurs universelles.

1
La médina de Fès (1981)

La doyenne des cités impériales peut se targuer d’être la première à avoir été distinguée membre du patrimoine mondial par l’UNESCO. Fondée au VIIIe siècle, sa médina, à l’aura moyenâgeuse, est le témoin immuable des premiers siècles de l’islamisation au Maroc.

2
La médina de Marrakech  (1985)

Son halo exotique a conquis de nombreux artistes en quête de couleurs et de sensations d’ailleurs. Sa médina, l’une des plus vastes du Maroc est aussi la plus peuplée d'Afrique du Nord. Empreintes almoravides, almohades, sâadiennes, mérinides et alaouites s’y télescopent pour mieux vous éblouir….

Le souk de la place Jemaa el Fna à Marrakech, patrimoine Immatériel de l'UNESCO
Le souk de la place Jemaa el Fna à Marrakech, patrimoine Immatériel de l'UNESCO

3
Le ksar d'Aït Ben Haddou (1987)

Un château de terre à la silhouette cinégénique surgissant fièrement des terres de la vallée de l’Ounila. Tel apparaît le ksar d’Aït Ben Haddou, dressé à 30 km au nord de Ouarzazate. Fondé au XIe siècle, son village fortifié, aux ruelles enchevêtrées témoigne d’un temps ou les caravanes venaient y commercer avant de continuer leurs courses vers l’Afrique subsaharienne.

4
La ville historique de Meknès (1996)

L’ancienne cité impériale de Meknès, œuvre du génial bâtisseur Moulay Ismaïl, vous ouvre les portes d’un monde de grandeur et de raffinement. Remparts colossaux, minarets, zelliges, sculptures sur bois, faïences et stucs témoignent de la vivacité et de la richesse des traditions artistiques marocaines.

5
La médina de Tétouan (1997)

Tétouan, la belle du Rif, célèbre comme nulle autre la rencontre des civilisations arabes et andalouses sur le sol marocain. Balcons en fer forgés, tradition du paséo, ruelles austères, souks populaires et cotonnades traditionnelles des femmes floutent les repères spatio-temporels des voyageurs. L’Andalousie n’est pas loin…

Les ruelles blanches de la médina de Tétouan
Les ruelles blanches de la médina de Tétouan

6
Le site archéologique de Volubilis (1997)

Volubilis vous propulse au temps de l’ancienne Maurétanie tingitane. Son site archéologique, lové dans un décor de collines plantées de champs et d’oliviers abrite un véritable musée de l’antiquité à ciel ouvert. Avec son arc de triomphe de Caracalla, sa Maison d’Ephèbe et ses parterres de mosaïques à la conservation étonnante, Volubilis ravit les amateurs d’histoire et de vielles pierres bavardes.

7
La médina d’Essaouira (2001)

L’UNESCO est tombé sous le charme de son ensemble fortifié du XVIIIe siècle. Si la ville tire son nom de l’arabe Al Suwayra (la bien dessinée), ses remparts eux sont l’œuvre de Théodore Cornut qui n’est autre qu’un disciple de Vauban. La beauté de son site et de sa lumière conjuguée à une ambiance résolument arty corroborent l’ensemble.

Essaouira, l'ancienne Mogador
Essaouira, l'ancienne Mogador

8
La ville portugaise de Mazagan (2004)

El Jadida, qui signifie en arabe « la nouvelle » n’en demeure pas moins l’ancienne Mazagan des romains et des portugais. Ses fortifications du XVIe siècle, sa citerne portugaise et son église de l’Assomption plébiscités par l’UNESCO sont des incontournables. Mais ce n’est pas une raison pour faire l’impasse sur son port de pêche et ses plages égrainées le long d’une côte sauvage.

9
La ville de Rabat (2012)

Last but not least, la capitale du Royaume s’est hissée en 2012 dans le prestigieux classement de l’UNESCO. Un titre bien mérité qu’elle doit à la pluralité de son patrimoine culturel. Moderne et historique, la cité aux cigognes caquetantes voit fleurir de nouveaux quartiers signés des grands noms de l’architecture internationale aux côtés de ses sites historiques millénaires.

Le site du Chellah à Rabat, patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2012
Le site du Chellah à Rabat, patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2012
Le patrimoine culturel immatériel du Maroc

Ne soyons pas matérialistes, le royaume chérifien recèle aussi 6 perles du patrimoine culturel immatériel de l’humanité à savoir :
L’Argan, pratiques et savoir-faire liés à l’arganier (2014)
La diète méditerranéenne (avec la Grèce, Chypre, l’Italie etc.) (2013)
La fauconnerie, un patrimoine humain vivant (avec 12 autres pays) (2012)
Le Festival des cerises de Sefrou (2012)
L’espace culturel de la Place Jemaa el Fna (2008)
Le Moussem de Tan Tan (2008) 

© photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné