Un séjour à Dar Si Hamou

« Une maison du bonheur dans la vallée du bonheur »… Telle pourrait être résumée l’auberge #DarSiHamou en moins de 140 caractères. Mais un Tweet ne saurait rendre hommage au luxe que l’on trouve dans cette demeure de charme, nichée dans la haute vallée des Aït Bougmez. Je ne parle bien sûr pas là du luxe ostentatoire d’un hôtel 5 étoiles... mais bien du luxe rare et oublié de l’authenticité, de la simplicité et du temps retrouvé. Assurément, Dar Si Hamou est une bulle de bonheur !  

Pour qui ?

Voyageurs épris de valeurs essentielles, d’expériences immersives, de nature à l’état pur et de cultures authentiques.

Une maison en pierre adossée à la montagne

Enchâssée dans les massifs du Haut-Atlas central, la vallée des Aït Bougmez est le secret bien gardé des berbères. Le voyageur qui a l’audace de s’aventurer en ces lieux est immédiatement récompensé par l’authenticité, la beauté et la générosité qui s’expriment à foison dans la vallée.

Au creux de cette bien-nommée vallée heureuse, il est une maison en pierre adossée à la montagne qui surplombe les paysages hypnotisant des Aït Bougmez. On pourrait passer devant sans même la remarquer tant sa silhouette de pierre se fond harmonieusement dans le décor.

Alors, on pousse la lourde porte en bois qui s’ouvre sur la cour de ce qui semble être une petite auberge de montagne sans prétention, perchée à 1850 mètres d’altitude. À ce moment, on ne le sait pas encore, mais notre (bio)rythme opère un changement… Il s'accorde, tout en douceur, à la cadence de la vie dans la vallée, à la cadence de la vie elle-même.

Dar Si Hamou : le charme de la pierre et des matériaux locaux
Dar Si Hamou : le charme de la pierre et des matériaux locaux

Comme à la maison

Nous sommes accueillis par Ali, sourire enjôleur et main sur le cœur. Sa gentillesse résume elle-seule la vallée que nous nous apprêtons à découvrir, nous confirmant au passage qu’ici l’hospitalité n’est pas une légende.

Nous nous perdons alors brièvement dans les pièces de la petite maison habillée de pierres sèches ou 7 chambres profilent un mobilier au charme épuré. Le confort est simple mais rien ne manque : une literie douillette, une couette moelleuse, des salles de bains privatives ou coulent l’eau chaude, un salon rustique ou prolifèrent des assises confortables et des objets de décoration traditionnels de la région qui en tous lieux ajoutent la « Moroccan touch ».

Le parti-pris décoratif mêle sobriété, chaleur et bon goût si bien qu’on se sent vite ici comme à la maison : les paysages panoramiques en plus et les tracas du quotidien en mois !

Dar Si Hamou : le charme d'une petite auberge qui ne sacrifie rien sur son confort
Dar Si Hamou : le charme d'une petite auberge qui ne sacrifie rien sur son confort

À toute heure de la journée…

À toute heure, Ali et ses acolytes nous régalent de thé à la menthe et de mignardises maison.  Les menus sont pantagruéliques. Tajines, couscous, brochettes, soupes, corbeilles de pain et desserts : tout y respire la générosité, tout y a le goût des saveurs retrouvées. À croire que le temps de notre enfance n’est pas si loin.

Ali, n’est pas avare de bons conseils de trekking et d’anecdotes sur la vallée. À toute heure de la journée, nous le retrouvons autour de la cheminée ou sur la terrasse panoramique qui domine la vallée et son fabuleux terrain de trek. Et dans une patience infinie, l’ancien guide de montagne, natif de la vallée, nous donne un avant-goût des émotions qui nous attendent ici.

Dar Si Hamou : le luxe suprême de la vue sur la vallée des Ait Bougmez
Dar Si Hamou : le luxe suprême de la vue sur la vallée des Ait Bougmez

Ici, la chaleur ne vient pas que du soleil !

Le soir venu, on s’installe sur la terrasse pour s’abreuver, inlassablement de la majesté des paysages. La vie s’écoule lentement, au rythme de l’eau qui ruisselle dans les seguias, ces canaux qui irriguent jardins et vergers. Puis bercés par le croassement des grenouilles, on se laisse aller à la contemplation de la voie lactée.

Passé quelques jours à Dar Si Hamou, on est tenté de l’appeler "la maison du bonheur"… Aucun doute : la vallée des Aït Bougmez a fait son effet ! Il nous faut alors trouver de bonnes raisons de partir d’ici. Et c’est la vague à l’âme que nous nous quittons Ali, Aziz et Lhassen et les autres... Leurs sourires, offerts en guise d'adieu, nous confirment une nouvelle fois qu’ici la chaleur ne vient pas que du soleil !

Dar Si Hamou : les lumières carressantes du soir
Dar Si Hamou : les lumières carressantes du soir
© photo principale : Laurie Arnauné © photos article de haut en bas : Laurie Arnauné